Portraits de femmes remarquables: scaphandrières



Porte de Versailles, Paris.

Soleil et froid piquant sont au rendez-vous ce vendredi matin.

C'est le salon de la plongée, un événement qui m'amène dans la capitale.

Une belle surprise m'y attend.

En passant devant un stand, je plonge dans le monde de Star Wars.

Masques, tenues tout y est. Ma curiosité fait le reste:

je découvre un métier peu banal pour nous les femmes:

Scaphandrières.

Pour avoir lu 20 000 lieues sous les mers, j'avais une image quelque peu stéréotypée du travailleur sous-marin: le casque rond en hublot, "les pieds lourds" aux semelles de plomb, le tuyau d'air tel un cordon ombilical pour compléter le tout. Et surtout, un monde exclusivement masculin.

Le matériel exposé n'a rien à voir avec l'imagerie tirée du roman de Jules Verne*.

Je suis ébahie d'apprendre que les femmes se sont immergées dans cette

profession.

Plonger en milieu hyperbare, c'est leur métier.

Elles travaillent sur des chantiers sous-marins pour effectuer des travaux

maritimes, des opérations de génie civil.

Elles peuvent être amenées à exercer dans l'industrie nucléaire ou pétrolière.

Soudage, découpe de métaux, raccords de tuyauterie, le tout à plus de cent mètres

de fond parfois.

Des travaux que l'on pourrait qualifier de masculin, rendus accessibles par le

développement des techniques modernes qui allègent les charges et facilitent

l'accomplissement des tâches dites de force.

Si vous aimez la mer, les sensations fortes, si vous savez suivre des consignes

précises, si vous aimez travailler dans un milieu naturel, dans des conditions

extrêmes, vous pouvez devenir scaphandrières comme Violette (à gauche)

et Marion (à droite).

Je ne postulerais pas.

C'est un métier que l'on peut exercer jusqu'à la quarantaine...

Un peu tard pour moi!

Au stand "Scaphandriers" Marion et Violette m'accueillent d'un grand sourire.

La première m'a confié avoir trouvé sa vocation à vingt-trois ans lors d'un baptême

de plongée:

"En plus de la plongée, j'avais envie de construire, de travailler avec mes mains,

j'ai souhaité allier mes deux passions".

Marion trouve sa voie maritime dans le métier de scaphandrière et tient honorablement

sa place au sein d'équipes constituées en majorité d'hommes.

Sa posture, son charisme en font une personne respectée dans son métier

et reconnue à sa juste valeur.

Chapeau bas mesdames!

Merci à Marion et à Violette pour tous ces renseignements.

*Ce métier vous tente?

une visite sur le site scaphmotion et laissez-vous flotter.

Retrouve les autres articles sur le salon de la plongée

Plongeur d'armes: une vie à la James Bond

Portrait d'une femme remarquable: Sandrine

Portrait d'une femme remarquable: Tania

Merci pour le partage de cet article du blog acoupdelles concocté pour vous avec Amour.

Si vous l'avez apprécié, vous pouvez l'aimer, le partager, le commenter.

Pour échanger, c'est le bouton rose à droite.

Pour ne manquer aucun article du blog et le recevoir directement dans votre boîte mail

pensez à vous abonner, c'est le bouton rose à gauche.

À bientôt

Avec Amour

Clem

#femme #remarquable #salon #plongée #Scaphandrières #métier #Paris #acoupdelles #Héroïnesduquotidien

© 2016 by acoupdelles. crée joyeusement avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc