Plongeur d'armes, une vie à la James Bond!



Agent secret de la mer

Au salon de la plongée j'ai rencontré "Guillaume" (nom d'emprunt) qui m'a fait découvrir un métier au cours d'un récit digne d'un roman d'espionnage.

Tout de noir vêtu, un filet sur le masque de plongée pour éviter toute réverbération, un recycleur* pour éviter toute bulle indiscrète, il est présent et invisible à la fois. (chuuuut)

Il est tapi, à quelques centimètres de la surface, vous ne vous en doutez pas. Il est là tout près, dans la baie où vous vous baignez, dans les ports où vous embarquez. (Ne le dites à personne!)

Il observe, sécurise les abords, les coques de bateaux, intervient pour un déminage si nécessaire.

Les missions périlleuses, voire impossibles sont l'ordinaire de son métier peu connu du public.

Guillaume est plongeur d'armes, engagé volontaire dans la marine nationale française.

Au cours de notre déjeuner, il a eu la patience de me raconter ses missions.

Il m'a décrit ses nombreuses formations qui l'ont amené à exercer cette

passion-profession.

Guillaume s'entraîne intensément tous les jours de la semaine pour être

performant sur le terrain.

Outre les qualités requises pour la plongée sportive de haut niveau,

il doit posséder et entretenir une aptitude à la vigilance, à la concentration

extrême. Sa vie, la vie de ses compagnons en dépend.

Comme toute belle histoire, ça commence par une passion: la mer et la plongée.

Une passion qui reste fervente avec le temps et il sait la partager.

Ce feu indispensable l'anime pour plonger plus de quatre heures parfois.

Dans des conditions extrêmes: en eau froide, avec une visibilité souvent réduite,

toujours en mouvement, elles lui demandent une bonne dose de motivation et

une belle forme physique.

"Beaucoup d'appelés, peu d'élus" raconte ce plongeur de l'extrême devenu formateur.

"Parfois recalés au tout dernier moment quand la narcose* se révèle dangereuse.

La déception est grande pour les candidats."

Merci Guillaume pour ta patience dans nos échanges et respect pour ton dévouement

à notre sécurité.

* Un recycleur c'est la source d'air renouvelé par recyclage évitant toute bulle en surface

* La narcose est une affection qui atteint tout plongeur au-delà de la zone des 30 à 40m

de profondeur et conduit à un comportement incompatible avec la sécurité.

Les plongeurs y sont plus ou moins sensibles

Par exemple à partir de cinquante mètres, la plongeuse que je suis lâche prise

avec une dangereuse désinvolture.

Retrouve les autres articles du blog sur le salon de la plongée

Portraits de femmes remarquables: scaphandrières

Portrait de femme remarquable: Tania

Portrait de femme remarquable: Sandrine

Merci pour le partage de cet article du blog acoupdelles concocté pour toi avec Amour

Si tu l'as apprécié tu peux l'aimer, le commenter, le partager.

Pour échanger, c'est le bouton rose à droite.

Pour ne manquer aucun article du blog et le recevoir directement dans ta boîte mail

pense à t'abonner, c'est le bouton rose à gauche.

À bientôt

Avec Amour

Clem

#Paris #mer #plongée #Agentsecret #acoupdelles #salon #Héroïnesduquotidien

© 2016 by acoupdelles. crée joyeusement avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc