Dédée et Fernand au Lotus Bleu





" Le Lotus Bleu " ce nom aurait convenu à Tintin.

C'est là que je rencontre chaque mardi Dédée et Fernand.

" La vie nous joue parfois des tours et nous emmène dans des lieux inattendus pour guérir de nos blessures. "


En visite

J'avais ce chagrin enfoui au coeur.

Le souvenir de ma maman laissée dans une maison de retraite, à qui je rendais visite trop peu souvent à mon goût.

Moi dans le 47, elle dans le 94 : 2 numéros éloignés géographiquement.

Voici que la vie me donne, par procuration, le bonheur de retrouver chaque mardi une partie manquante à mon cœur, la délicieuse présence de Dédée et depuis quelques mardis celle de Fernand.

D'un naturel enjoué, farceuse, la première met une ambiance de légèreté joyeuse aux parties de dominos que je partage avec assiduité.

J'en sors détendue, confiante.

Mon optimisme est boosté par ce boutde femme au sourire ravageur.

Un bout d'elle

Dédée est la maman de quatre enfants : trois garçons et une fille.

Sa fille, Martine est la source de ce bonheur hebdomadaire.

Elle en parle avec un amour infini dans la voix et le regard.

A 20 ans, notre amoureuse de la danse gagne un concours de valse.

Elle évolue pendant 45 mn sans s'arrêter, elle en a encore le tournis.

De quoi être fière!

Le décès de son frère jumeau, il y a quelques décennies, la fait encore pleurer.

Tendre Dédée qui ne s'est jamais remise de la perte de son compagnon de jeux.

Elle reste une gaie luronne, et même la petite choupinette, sa chienne sait rire quand elle la retrouve.

Un bout de lui

Fernand est né à Châteaufort près de la vallée de Chevreuse, il est le père de deux garçons.

L'un vit à Biarritz et l'autre dans le Lot et Garonne.

Son père, rescapé de la 1ère guerre, un homme sévère l'a élevé à la dure, dans le respect de l'ordre et

du devoir.

Peintre comme lui, Fernand est le grand-père de 3 petits dont il parle avec une tendre affection.

Son meilleur souvenir, il l'évoque avec émotion : c'est la rencontre avec sa femme.

Il se souvient de son visage, des ses expressions, de son rire... mais son prénom lui échappe...

Émouvant Fernand !

Chut, on commence, place aux rires : qui a le double 6 ?

Sont présentes également : Monique, Maria, Suzanne.

Notre mémoire n'a pas d'âge, elle enchevêtre, tisse et mêle les personnes, les lieux, les images.

Ce texte est un hommage aux personnes qui disparaissent de notre paysage et restent présentes à jamais dans nos cœurs.

Qu'elles restent vivantes pour un instant encore dans notre monde qui retient l'écho de leurs rires.

* Regardez la vidéo en plein écran