Le piano en bateau avec Novecento



Collage autour du livre Novecento de Alessandro Baricco

Je prends le train, le plus souvent de la gare Montparnasse.

Incorrigible angoissée, je suis souvent bien en avance sur les lieux.

Du temps, j'en dispose. Je le passe en traînant devant les étals de bouquins.

Ce petit dernier, découvert en avril est fort et frais comme la venue du printemps.

Voici Novecento, Pianiste.

À bord, je me suis laissée embarquer pour un autre voyage.

Totalement séduite, j'ai abandonné sans un regret téléphone et ordi.

Au bout du monde, mène-moi en bateau pourvu que ce soit en musique !

Et de la musique il y en a, plein le livre, chaque page en est inondée jusqu'au naufrage.

Il est des petits livres qui deviennent grands pourvu que nos yeux leur prêtent vie.

Alessandro Baricco, que je rencontre m'en a mis plein le cœur avec des phrases lumineuses :

" Dans les yeux des gens, on voit ce qu'ils verront "

" Si tu danses, tu ne meurs pas, et tu te sens Dieu. "

Avec Novecento, je retrouve " les grands yeux " de César l'éclaireur*

cet homme qui savait lire :

" Pas les livres, ça tout le monde peu, lui ce qu'il savait lire, c'était les gens."

" La vie c'est quelque chose d'immense "

Avec cet homme lumineux la traversée ne s'arrête jamais.

C'est la traversée de la Vie.

Celle d'un voyage qui surmonte tempêtes et tentations terriennes

Descendra, descendra pas ? A toi de le découvrir

Quant à moi, je n'en suis pas descendu.

C'est décidé, je reste à bord... pour la musique ?

Pas seulement.

Novecento " Pourquoi tu ne descends pas ? "

Si vous voulez le savoir, lisez cet ouvrage, superbe !

Merci d'avoir lu cet article sur le blog acoupdelles concocté pour vous avec Amour.

Ne manquez aucun article et recevez la news qui réfléchit la vie

pensez à l'abonnement

À bientôt

Avec Amour

Clem