Maria Montessori une éducatrice hors norme



Maria Montessori portrait de la jeune femme
Maria Montessori

" Quand on cherche à faire différent, on se casse souvent la gueule. "

Jean- Christophe Averty

Une phrase qui sied à cette grande dame de la révolution en matière d'éducation.


Maria Montessori étudiante diplômée
Maria nouvellement diplômée

Maria la révoltée

" L'enfant est un roi en marche vers l'aurore. "

Maria est née en 1870 à Chiaravalle, près d'Ancôme en Italie.

Enfant unique d'une famille de la bourgeoisie intellectuelle, elle se passionne très jeune pour les sciences naturelles.

À cette époque, ce choix n'est pas commun pour une fille.

À dix ans, gravement malade, elle affirme ne pas pouvoir mourir " ayant tant de choses à accomplir ".

Elle fréquente un lycée technique et veut être ingénieur.

Envers et contre tous

Maria sait qu'elle doit lutter au quotidien pour s'imposer.

Elle veut devenir médecin malgré l'opposition paternel.

Elle défie le regard de ses confrères masculins et à vingt-six ans, devient la première femme médecin en Italie.

Pendant deux ans, elle est assistante à la clinique psychiatrique de l'Université de Rome.

Elle y étudie le comportement d'un groupe de jeunes retardés mentaux.

Elle y découvre le besoin de jouer de ces enfants, défend leur cause et se consacre aux problèmes pédagogiques rencontrés par ces êtres qualifiés de déshérités.

Elle s'inspire des célèbres travaux menés par le docteur Jean Itard* sur l'enfant sauvage.

Maria l'engagée

La jeune femme s'occupe de la modernisation d'un quartier pauvre de Rome : San Lorenzo.

Elle y prend en charge l'éducation des enfants et fonde la première maison des enfants :

la casa dei bambini*

C'est le début d'un mouvement de renaissance qui ravive sa foi dans la possibilité d'améliorer l'humanité

par l'éducation des enfants.

Salle de classe Montessori

Maria, mère indigne ?

Maria est amoureuse. De sa liaison naît un fils, hors mariage.

Pour l'époque, cette situation est inconcevable.

Pour des raisons restées mystérieuses, Maria ne peut épouser le père.

Elle ne peut pas garder l'enfant.

La pression sociale, le statut de sa profession lui interdisent d'être mère célibataire.

Le petit Mario est confié à une famille d'accueil où la jeune mère lui rend de fréquentes visites.

Maria, la femme d'un seul homme.

Fidèle à son premier amour, Maria n'a pas d'autre homme dans sa vie.

Elle consacre sa vie entière à la cause des enfants.

À San Lorenzo, " la casa dei bambini " devient le fer de lance de sa méthode pédagogique.

À la hauteur de l'enfant

" Aide-moi à le faire moi-même ", ce slogan guide la pédagogie de Maria.

Elle aménage les salles de classe avec du mobilier et des équipements à la taille des enfants.

- C'est ce que nous trouvons aujourd'hui dans tous les lieux accueillant les petits.

Elle conçoit un matériel pédagogique qui met en action tous les sens de l'enfant, favorisant

leurs apprentissages en passant par le corps et les cinq sens.

C'est " l'activité autonome ".

Chaque enfant choisit ce qu'il veut faire au moment où il le souhaite.

Une renommée mondiale

Maria ouvre de plus en plus d'écoles et de maisons des enfants.

Des visiteurs viennent du monde entier.

La casa dei bambini devient un modèle de pédagogie infantile.

La concentration profonde au cours des apprentissages de ces enfants paraît miraculeuse à tous ces

observateurs qui affluent à San Lorenzo.

Elle donne des conférences en Europe et en Amérique.

De jeunes enseignantes la rejoignent et la suivent jusqu'à vivre dans sa propre maison.


Maria Montessori guide une petite fille en apprentissage
Maria Montessori à " la casa dei bambini "

La méthode de Maria

En 1907, elle crée sa méthode qui consiste en l' éducation sensorielle et kinesthésique de l'enfant.

Cette méthode repose sur l'auto discipline et se sert de matériel pédagogique spécifique.

Elle s'inspire du vécu pratique des petits, de leurs capacités sensorielles, du langage et des mathématiques.

Les enfants évoluent à leur gré tout en respectant des consignes auxquelles ils adhèrent :

- se déplacer sans perturber le travail des autres, échanger à voix basse..

Son fils reste secret

Mario a compris que cette femme qui lui rend si souvent visite est sa mère.

À l'âge de quatorze ans, pour la bienséance, il devient aux yeux de tous son neveu.

Il peut ainsi l'accompagner dans le monde entier.

Il la seconde dans ses conférences et l'assiste au cours de ses visites d'écoles.

Maria la résistante

La première guerre mondiale éclate.

Maria et Mario trouvent refuge en Espagne.

Leur lieu d'asile est vite menacé par la guerre civile et leur retour en Italie compromis par le régime fasciste qui s'installe.

Mussolini prend le pouvoir.

Il souhaite s'approprier les méthodes de Maria pour les mettre au service de sa cause et préparer ainsi l'embrigadement des jeunesses musoliniennes.

Il essuie un refus catégorique de sa part.

En représailles, le dictateur fait fermer tous les établissements Montessori sur le territoire italien.


Maria et Mario en Inde
Maria et son fils Mario

Retrouver la paix en Inde

Maria part en Inde pour former des professeurs. Mario l'accompagne.

La deuxième guerre mondiale éclate.

Mère et fils, considérés comme ennemis, sont assignés à résidence.

Elle y fête son soixante-dixième anniversaire.

La guerre prend fin

En tournée aux Pays-Bas, Mario rencontre puis épouse une néerlandaise.

Maria et le couple s'y installent.

Maria y décède en 1952 à l'âge de quatre-vingt un ans.

L'héritage de Maria

Maria laisse en héritage ses préceptes devenus des standards :

- Le respect du développement individuel de l'enfant

- L'apprentissage individualisé à l'aide des cinq sens

- Les rencontres parents professeurs dans les salles de classe.

Les parents se trouvent ainsi dans la situation rencontrée au quotidien par leurs enfants.

" Ce qui concerne les enfants, concerne l'humanité ". disait Maria.

*Jean-Christophe Averty : animateur et réalisateur de radio et de télévision.

Un homme d'un immense talent. Né en 1928 et décédé en 2017.

*Jean Marc Gaspard Itard : Docteur. Il tente de civiliser l'enfant sauvage surnommé " Victor ",

enfant trouvé dans les forêts de l'Aveyron.

Ses travaux sont publiés en 1806.

*Casa dei bambini : en italien, " maison des enfants "

Voici le lien vers l'association loi 1901

Éduquer autrement avec " la leçon de Professeur Hibou ".

Elle propose des réflexions sur l'éducation, des conférences et bien d'autres activités.

Si vous connaissez d'autres organismes ou associations qui œuvrent dans l'esprit de Maria

Partagez à l'aide du formulaire de contact ou sur la page facebook acoupdelles.

Je serai ravie de relayer l'info.

Merci d'avoir lu cet article du blog acoupdelles concocté pour vous avec amour.

Partagez, aimez, commentez

Ne manquez aucun article du blog, recevez- le directement dans votre boîte mail

Abonnez- vous

Vous recevrez également la news quotidienne qui réfléchit notre vie

À bientôt

Clem

#enfants #quotidien #guerre #développementpersonnel #acoupdelles #femme #Célèbresengagés #mariammontessori #inde #casadeibambini