Les perturbateurs de notre bien-être quotidien




Une définition qui fait froid dans le dos !

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d'origine naturelle ou artificielle.

Elles sont étrangères à l'organisme et peuvent interférer avec le fonctionnement de nos systèmes endocriniens.

Elles peuvent induire des effets néfastes sur nous-mêmes et nos descendants.

Ils sont partout, même sur vos lèvres !

Une récente étude* a montré que les cheveux de 43 adolescents contiennent des traces

de 119 substances nocives.

Leur organisme contient 34 contaminants comme des plastifiants, des pesticides et des métaux lourds.

Il a été trouvé des plastifiants dans les baumes à lèvres hydratants*.




Une dangerosité qui n'est plus à prouver

Parmi les effets sur la santé, on constate une perte des points de QI*, des troubles de concentration, de l'infertilité, l'apparition de maladies métaboliques comme le diabète ou le cancer.

Les perturbateurs endocriniens peuvent être nocifs "in utero"*.

Pire encore, les pathologies développées suite à leur contact peuvent se transmettre sur plusieurs générations.

Quels sont ces perturbateurs qui vous empoisonnent la vie ?

Tous ne sont pas identifiés.

Deux grandes catégories ont une action œstrogénique*.

- Les molécules d'origine naturelle que l'on trouve par exemple dans le soja (isoflavones) ou dans le houblon de la bière.

Elles présentent moins de risque que leurs sœurs de synthèse.

Leur puissance est 10 000 fois plus faible que celle des œstrogènes produits par les ovaires.

Cependant, prises en excès, elles peuvent engendrer des pathologies comme le surdéveloppement des glandes mammaires chez les hommes grands consommateurs de bière.

- Les molécules de synthèse qui sont nombreuses

Attention : gros mots ! Accrochez-vous!

Six familles principales qui vous empoisonnent :

Les bisphénols, les phtalates, les pesticides, les PCB, les HAP, les métaux lourds et des retardateurs

de flamme bromés : PBDE.

Ces mots sont à retenir lorsque vous lisez les étiquettes des produits achetés.


1- Les bisphénols

Le plus connu : le BPA.

On l'utilise depuis plus de 50 ans dans plus de 60 secteurs d'activité.

Présent dans les boîtes de conserve en plastique, les bouteilles et même les tickets de caisse.

Il existe un risque de migration de l'emballage aux aliments, amplifié lorsqu'ils sont chauffés.

Les effets des bisphénols sont néfastes même à petites doses et provoquent :

- Des troubles de la reproduction, du développement du cerveau et modifications des seins prédisposant au cancer.

- Du diabète, des maladies cardiovasculaires ou de l'obésité.

Leur nocivité peut se transmettre sur plusieurs générations.

Le PBA est interdit dans les biberons en France et dans les contenants alimentaires mais sont remplacés par leurs cousins tout aussi nocifs !

2- Les phtalates

Ce sont des substances chimiques rajoutées lors de la fabrication d'objets en plastiques pour les rendre plus souples.

On les retrouve dans les ballons, les nappes, les rideaux de douche, les emballages, les cosmétiques,

les jouets ou le matériel médical de perfusion.

Eux aussi peuvent migrer !

93% des cours d'eaux en sont contaminés.

On en retrouve dans les produits à base de blé, les fruits et les vins.


3- Les pesticides

Appelés également phytosanitaires !

Ils sont utilisés en agriculture pour lutter contre les organismes pouvant être nuisible aux cultures.

Il existe des liens entre les pesticides et le développement de certains cancers comme ceux de

la prostate, du système lymphatique, du sang et du cerveau.

Même les agriculteurs, les premiers exposés, s'en plaignent.

Sinistre victoire

La France est le premier utilisateur européen de pesticides et le troisième dans le monde.

Les pesticides sont des produits très stables, classés toxiques pour les organismes aquatiques entraînant des effets néfastes à long termes.

4- Les PCB

Ces substances n'existent pas à l'état naturel.

Elles sont présentes dans la viande, les poissons, les œufs et les produits laitiers.

Elles provoquent des retards du développement cérébral, des retards de grossesse ou

des malformations.

Les PCB perturbent la thyroïde, favorisent l'apparition du diabète et diminuent l'immunité.

S'ils sont aujourd'hui interdits, on en retrouve des traces car ils ont été longtemps

utilisés comme isolant, lubrifiants, dans les équipements électriques et les adhésifs.

5- Les métaux lourds

- Le nickel

On le trouve dans les bijoux, les portables, des aliments comme le soja, les céréales ou le cacao.

Il est allergène pour la peau et cancérigène pour les poumons et la cavité nasale.

- Le cadmium

Il est émis par les volcans et les activités industrielles.

Il est présent dans l'eau et les aliments comme le riz et les végétaux à feuillage vert.


On en trouve dans les piles, les pigments, les panneaux photovoltaïques et la fumée de tabac.

Il est cancérigène pour la prostate, les poumons, les reins.

- L'arsenic

C'est un élément naturel qui se comporte comme un métal.

Il est présent dans l'eau, les sols ou l'air.

Il Provient des volcans ou d'activités humaines et de la fumée de tabac.

Il est cancérigène pour les poumons, la peau, la vessie et les reins.

6- Les retardateurs de flamme

Ils diminuent les risques d'incendie en améliorant la résistance au feu des objets du quotidien.

Ils sont présents dans les objets domestiques tels que les vêtements, les peluches, les meubles,

les matelas et les objets électroniques comme les téléviseurs ou les ordinateurs.

Dans les lieux publics : théâtres, cinémas.

Leurs molécules peuvent migrer dans l'air et être ingérées ou inhalées.

Elles sont à l'origine de troubles du développement du système nerveux tels que l'hyperactivité,

le déficit d'attention, des troubles du comportement.

Prenez vos responsabilités

Nous sommes tous concernés ! Tous impactés.

Il n'est pas question de partir vivre dans une grotte ou de s'arrêter de vivre.

Restez informé.es pour votre bien et celui de vos proches.

Prenez de meilleures décisions au quotidien en essayant de réduire autant que possible votre exposition et celle de vos enfants.

Cessez de larguer dans la nature des bombes chimiques qui ravageront la santé des générations à venir en devenant éco responsables.


*Étude menée par 60 millions de consommateurs sur 43 garçons et filles de 10 à 15 ans .

129 substances décelées sur 254 recherchées par le laboratoire.

*Une autre étude menée par 60 millions de consommateurs sur les baumes hydratants.

*"in utero" quand l'enfant à naître est encore dans le ventre de la mère

*action œstrogénique: assure la formation, le maintien et le fonctionnement des organes génitaux et des seins

À suivre : " Comment éviter l'exposition aux perturbateurs endocriniens au quotidien "

Merci pour le partage de cet article du blog acoupdelles concocté pourvous avec Amour.

Si vous l'avez apprécié,vous pouvez l'aimer, le commenter, le partager.

Pour échanger, c'est le bouton rose à droite. Pour ne manquer aucun article du blog et le recevoir directement dans votre boîte mail

pensez à t'abonner, c'est le bouton rose à gauche.

À bientôt

Avec Amour

Clem

#bienêtre #quotidien #acoupdelles #endocriniens #perturbateurs #Antistress

© 2016 by acoupdelles. crée joyeusement avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc