Comme par magie conseillé par Erika



    Merci à Érika, nouvellement abonnée au blog qui m'a conseillé ce livre.

    C'est une révélation.

    Comme la plupart d'entre vous, je connais "Mange, prie, aime" pour avoir vu l'excellent film avec Julia Roberts sorti en 2010. Je ne connaissais pas Élizabeth Gilbert son auteure.

    Il est des livres, comme des personnes qui arrivent lorsque nous sommes prêtes.

    Écrire, fusse sur un blog suscite d'innombrables questions.

    Incertitudes et légitimité se livrent une rude bataille dans mon pauvre cerveau et m'ont laissée plus d'une fois paralysée devant mon clavier.

    Lire comme par magie procure un incroyable effet

    Elizabeth Gilbert place la créativité dans notre quotidien: toute forme de création.

    Et ça fait du bien.

    C'est un besoin qu'il nous faut satisfaire par tous les moyens sous peine de ne pas accomplir notre destinée humaine.

    Elle nous prend par le cœur et nous dévoile une vie gouvernée par la curiosité en lieu et place de la peur.

    "C'est dans l'existence créatrice que demeurera toujours la Grande Magie" dit-elle.

    En finir avec la peur

    La peur est nécessaire, elle nous protège des dangers réels.

    La peur est superflue quand elle touche le domaine de l'expression créatrice.

    Dans ce cas, elle est un cimetière dans lequel nos rêves vont mourir.

    Pour la vaincre et la remettre à sa place, Elizabeth nous propose d'énumérer nos peurs.

    En faire une liste comme on fait la liste des courses.

    - Peur d'être ridicule

    - Peur de ne pas être à la hauteur (mais de quoi?)

    - Peur de se dévoiler, de dire qui nous sommes

    Vaincre sa peur, c'est ça être courageuse: "Tu as peur de l'océan? Plonge dedans!"*

    Et revendiquer ses faiblesses

    L'auteur nous recommande de respecter notre peur, de la reconnaître car elle accompagne

    inévitablement la créativité.

    "Moins je la combats, moins elle riposte."

    L'enchantement

    J'adore cette image de l'enchantement.

    J'avoue: elle a sauvé ma vie de blogueuse.

    Une idée arrive comme une fée ailée qui se pose sur le clavier.

    Pour la capturer, je dois cesser d'être distraite par mes problèmes personnels,

    cesser d'être préoccupée par mes angoisses ou mes devoirs.

    Il me faut, sous peine de la voir s'envoler, me rendre entièrement disponible.

    Je peux ainsi suivre les cailloux qu'elle sème, comme le Petit Poucet.

    Cailloux de coïncidences, de présages qui maintiennent mon intérêt en éveil.

    En restant disponible, je la laisse partir pour mieux revenir.

    Ainsi oublions les affres de la création nécessaires, parait-il, pour produire une œuvre digne

    de ce nom.

    Recevons notre inspiration dans une ambiance de respect et de curiosité sans rien brusquer.

    Avec ténacité.

    Faisons fi des clichés

    Si l'on écoute la croyance populaire, le génie créateur se manifeste lorsqu'il est en proie

    au tourment de l'alcool, de la solitude, de la drogue.

    Que nenni!

    Une bonne hygiène de vie est propice à la création.

    Exit le tabac qui embrume et endort, modérons l'alcool qui exalte, le café qui survolte.

    Si la création demande une forme d'isolement, elle n'exige en rien la souffrance du solitaire en guise

    de rançon. Tout au contraire: mettons la joie de vivre entre les lignes.

    Les six qualités de la création et sa magie selon Élizabeth

    - Le courage de vaincre ses peurs, toutes ses peurs qui freinent la création.

    - L'enchantement qui nous met en prise direct avec la magie de la création.

    - La permission est indispensable, c'est le pacte que nous passons avec nous-mêmes et qui nous dit GO!

    - La persistance qui permet de poursuivre notre tâche créatrice sans nous décourager.

    - La confiance est nécessaire pour garder le sourire et la foi même quand le doute s'installe.

    - La divinité sacrée et désacralisée pour une création libérée.

    Six qualités en leçons de vie.

    Elizabeth Gilbert et Julia Roberts


    Elizabeth Gilbert est une romancière, essayiste et biographe américaine.

    Née en 1969, elle fait ses études à l'Université de New York.

    Son roman "Mange, prie, aime" la place au devant de la scène littéraire en 2006.

    Elle divorce de son mari pour vivre avec sa meilleure amie dont elle est tombée amoureuse.

    Elle l'épouse peu de temps avant le décès de sa compagne.

    *Je te raconterai prochainement sur ce blog comment j'ai lâché mon bout' et découvert un monde incroyable

    Merci pour le partage de cet article du blog acoupdelles concocté pour toi avec Amour. Si tu l'as apprécié tu peux l'aimer, le partager, le commenter.

    Pour échanger, c'est le bouton rose à droite.

    Pour ne manquer aucun article du blog et le recevoir directement dans ta boîte mail,

    pense à t'abonner, c'est le bouton rose à gauche.

    À bientôt

    Avec Amour

    Clem

    #magie #livre #ElizabethGilbert #acoupdelles #peur #enchantement #hygiène #création

    © 2016 by acoupdelles. crée joyeusement avec Wix.com

    • Facebook - White Circle
    • Twitter - Cercle blanc
    • Pinterest - White Circle
    • Instagram - Cercle blanc