Quels sucres devons-nous choisir pour rester en bonne santé par acoupdelles



Tout changement alimentaire doit se mener en douceur sauf urgence médicale.

Dans l'article précédent du blog acoupdelles : " Une pincée meurtrière au goût de sucre "

vous avez fait le tour des dégâts provoqués par le sucre sur votre santé.

Cet aliment vous alimentent en calories vides.

Il n'est accompagné d'aucun nutriment bénéfique pour vous maintenir en forme.

Neuf signes indiquent que vous en consommez trop

- Vous avez faim tout le temps

- Vous êtes irritable, anxieuse

- Vous guérissez lentement de vos blessures

- Votre vision est souvent floue et vos yeux ont tendance à être secs

- Vous éprouvez de la difficulté à vous concentrer

- Vous avez la peau sèche et vous urinez fréquemment

- Vous avez tendance à développer des maladies infectieuses comme les cystites par exemple

- Vous avez souvent la bouche sèche et vous ressentez une soif excessive

- Vous vous sentez fatigué.e au réveil

Vous ressentez plusieurs de ces signes ?

Revoyez à la baisse votre consommation de sucre.


Bec salé ou bec sucré

L'appétence pour le sel est plus facile à gérer, pour le sucre c'est plus compliqué.

Avez-vous du mal à terminer un repas sans une touche sucrée?

Depuis la lecture du premier article " Une pincée meurtrière au goût de sucre "

vous regardez sans doute d'un autre œil la pâtisserie soit-elle maison.

Vous avez choisi également de consommer des plats préparés par vos soins plutôt que ceux du commerce. Bravo !

Vous évitez ainsi la consommation de sucres ajoutés et vous faîtes des économies.

Vous êtes sur la bonne voie.

Diminuer progressivement

Comme tout changement alimentaire, il vaut mieux procéder par petites touches.

Un bouleversement drastique, sauf s'il est imposé par une urgence médicale prend des allures

de régime-punition-contrainte qui ne peut durer qu'un temps en plantant son panneau INTERDIT

dans votre cerveau rebelle.

Procédez par étapes

En premier lieu, faites le point sur votre consommation en sucre.

Où en ajoutez-vous ? Dans le café, le thé, les yaourts ?

Consommez-vous des sodas, des céréales sucrées type kellog cornflakes, des gâteaux industriels,

des bonbons ?

Faîtes une liste de tous les aliments qui contiennent du sucre et entourez ce qui vous paraît le plus simple à diminuer voire à supprimer.

Certains sucres peuvent faire l'objet d'une substitution.

Retrouvez des idées dans le diaporama de la chaîne youtube acoupdelles :

Alternative au sucre



Revoyez l'équilibre de vos repas

La diminution du sucre dans l'alimentation peut se réalise en rééquilibrant vos repas.

Le midi favorisez les protéines accompagnées de beaucoup de légumes.

Le soir choisissez des féculents et leurs sucres lents accompagnés de légumes verts.

Évitez les viandes

Vous serez moins tenté.es par un dessert.

Vous pouvez opter pour une salade de fruits frais de saison.

Son goût et ses couleurs raviront nos sens.

Vous pouvez également préparer de délicieux sorbets ou esquimaux à base de fruits frais.

- Le fructose apporté par les fruits est moins nocif pour notre santé.

Remplacez le sucre

Vous connaissez la différence entre sucres rapides et sucres lents.

Les premiers libèrent leur dose énergétique d'un coup, c'est ce qui provoque les dégâts décrits

précédemment notamment sur votre pancréas qui s'épuise.

Les seconds libèrent lentement leur énergie tout en évitant la montée brutale du taux de glycémie.

Vous trouvez des sucres lents dans les légumes secs mal aimés des consommateurs, les céréales complètes ou semi complètes.

Les patates douces, les courges, les châtaignes apportent également des sucres de bonne qualité.

Ils sont insérés dans leurs fibres permettant une absorption plus lente comme les légumes verts.

Tous ces aliments sont très utiles en cas de dépendance sucrée.

Vous consommerez riz et pâtes al dente pour les mêmes raisons.

Quelques exemples de changement que vous pouvez aisément adopter :

- Choisissez un petit déjeuner constitué de flocons de quinoa ou de sarrasin additionnés d'une purée d'oléagineux.

- Ajoutez aux salades du riz, des lentilles, des pois.

- Enrichissez vos soupes de patate douce ou de courge.

- Vous mangez du pain ? Choisissez-le aux céréales, semi-complets, au levain ou sans gluten aux céréales complètes additionnés de graines.

- Faîtes ami-ami avec les oléagineux (ni grillés ni salés) et le chocolat noir à partir de 74%


Du côté de la cuisine

- Préférez le miel au sucre pour la confection de vos gâteaux.

- Ajustez les doses sucrées avec de la stevia, une plante sucrante naturelle.

Son petit goût de réglisse peut parfois déplaire.

- Vous pouvez également élire le sirop d'érable au pouvoir sucrant 1,4 fois supérieur à celui du sucre

ou au sirop d'agave au pouvoir 3 fois supérieur à celui du sucre.

- Pensez à utiliser les épices qui parfument sans sucrer comme la vanille, l'amande amère, la fleur

d'oranger, le citron, le zeste d'orange, le café.

- Vous pouvez ajouter des feuilles de menthe, des pignons de pin.

Mon truc

Je réduis des dattes en purée que j'incorpore à ma préparation, à poids égal à celui du sucre.

En plus, les dattes apportent une dose non négligeable de fer et de fibres.

Des bénéfices immédiats pour un arrêt du sucre

- Surmonter une addiction, c'est bon pour l'estime de soi.

- Vous avez meilleure haleine, c'est bon pour le voisinage

- Votre cerveau fonctionne plus clairement et plus vite, c'est bon en période d'examens

- Bonnes nouvelles pour votre santé :

Votre cœur est protégé et le taux de mauvais cholestérol du sang est en baisse.

Les risques de maladie d'Alzheimer, de développer le diabète diminuent.

Vous réduisez les risques de cancer, notamment celui du pancréas sollicité moins souvent.

Vous renforcez votre système immunitaire.

- Vous êtes de meilleure humeur, tout le monde est content

- Vous retrouvez un sommeil de qualité

- Vous préservez et/ou vous retrouvez une meilleure vue

- Vous perdez du poids si votre corpulence le demande

- Vous faites des économies en achetant moins d'aliments transformés souvent onéreux, moins de produits de soins et votre médecin vous voit moins souvent.



Comment diminuer sa consommation de sucre selon son profil

Dans l'article précédent du blog acoupdelles : " Une pincée meurtrière au goût de sucre "

vous avez fait le tour des différents profils consommateurs de sucre.

Vous avez reconnu le vôtre ?

Je suis à votre disposition pour vous prodiguer tous les conseils correspondants.

Des conseils vous attendent dans votre boîte mail en vous abonnant à la news qui réfléchit votre vie.


RIEN ne remplace la désaccoutumance au goût sucré.

Le goût se transforme en profondeur et les aliments qui vous paraissaient délicieux deviennent impropres à la consommation : vous les trouvez TROP sucrés.

Un effort au bénéfice indéniable :

Si vous remplacez 5% de votre apport calorique venant des sucres par de bonnes graisses (huile de colza, poissons) vous réduisez le risque de déséquilibre et de mortalité de 12%.

D'autres pistes pour réduire notre consommation de sucre hors alimentation :

- Faites du sport, préservez une sexualité épanouie et entretenez votre créativité.

À votre santé !

Merci pour le partage de cet article du blog acoupdelles concocté pour vous avec Amour.

Aimez, partagez, commentez à l'aide du bouton rose à droite.

Pour recevoir les articles du blog et la news qui réfléchit notre vie dans votre boîte mail

Abonnez-vous, c'est le bouton rose à gauche, une surprise vous attend !

À bientôt

Clem

#sucre #resterenbonnesante #acoupdelles #addictionausucre #dépendance #equilbrersesrepas #Conseilsforme

© 2016 by acoupdelles. crée joyeusement avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc