Un bouquiniste, trois livres et un outsider par acoupdelles



    Mon bouquiniste au bord de l'Océan Indien

    J'ai une affection particulière pour les îles.

    Elles élargissent l'horizon, points de départ de tous les possibles.

    Il en est une, posée au milieu de l'Océan Indien.

    Certaines d'entre vous la connaissent : L'île de La Réunion.

    L'île intense. Chaque séjour y est différent.

    À chaque fois que je lui rends visite, elle m'offre de merveilleuses surprises.

    Aujourd'hui, partons à la découverte d'un bouquiniste à l'ancienne.

    Suivez-moi, nous allons à Saint Pierre.


    Sur la route

    Notre périple débute à l'aéroport Roland Garros, à Saint Denis.

    La ville est située tout au nord de l'île.

    Vous récupérez vos bagages et troquez votre tenue de métropole pour une tenue légère.

    La température met votre peau en vacances.

    Un ami vient à votre rencontre ou vous optez pour le car jaune qui vous emmène

    à l'autre bout de l'île.

    Quelque soit le moyen de transport choisi, vous prenez la route des Tamarins.

    Cette quatre voies sera bientôt remplacée par la route sur la mer.

    Les travaux avancent à grands coups de bétonneuse.

    Descendez vers le Sud, c'est tout droit.

    Dès à présent, vous êtes happée par le paysage.

    À droite, l'Océan. À gauche la falaise.

    Si vous êtes accompagnée, dès que vous le pouvez, empruntez la route du littoral.

    Vous longez l'Océan indien. Vous passez devant le souffleur, une halte s'impose.

    S'il y a un peu de vent, un peu de houle, vous êtes chanceuse : le spectacle est grandiose.

    Attardez-vous sur la plage d'Étang salé pour y prendre un café et décompressez.

    À Saint Pierre

    Poursuivez jusqu'à la ville de Saint Pierre.

    Laissez votre loto courant d'air (votre auto ouverte).

    Quittez les baskets, enfilez les savates (vos tongs).

    Sur votre droite, l'Océan vous accompagne dans votre promenade.

    Arrivée à la marina du port de Saint Pierre vous y êtes presque.

    Encore un pont, celui qui enjambe la Rivière d'à bord.

    Vous voyez ces deux kiosques qui proposent du poisson frais péché du jour ?

    Tournez la tête à votre gauche, c'est là !


    Bouquiniste et libraire

    Livres d'occasion et livres neufs cohabitent en paix et en pagaille sur les étagères.

    Thierry sait se faire discret et vous met à l'aise.

    Vous restez seule dans cette caverne aux trésors imprimés aussi longtemps que vous

    le voulez.

    Prenez le temps de rêver devant les titres, d'admirer les cartes postales reproduisant

    les œuvres d'artistes réunionnais.

    Vous hésitez devant cette abondance de titres ?

    La sélection du libraire et la bienveillance de Thierry guident votre sélection.


    Le choix du soleil

    Thierry est originaire de Nantes.

    Il a quitté sa librairie pour en créer une autre au soleil de la grande île.

    Lézardez au soleil en prenant votre café à la petite terrasse aménagée entre les livres d'occasion

    et les présentoirs de cartes postales.

    Thierry vous le servira agrémenté d'un doux sourire et d'un regard bleu sans nuage.

    * La carte postale ci-dessus porte le N° 34 de la série.

    " Gouzou à saute Réunion " par Jace. Vous connaissez les Gouzou, ce petit bonhomme orange ?

    Pour les amatrices de street art, voici le lien pour retrouver les " Gouzou around the World "

    Revenons à nos bouquins...

    Des conseils avisés

    En suivant les conseils avisés de Thierry j'ai sélectionné trois livres.

    Trois livres d'auteures ou d'autrices comme vous préférez.

    Ces trois romans sont écrits à la première personne.

    L'outsider aussi ! Pure coïncidence.


    Le Léger

    " La mémoire d'une autre " de Mélanie Rose.

    L'histoire

    Au cours d'une tempête de neige, notre héroïne, une frêle jeune femme perd le contrôle de son véhicule.

    Elle perd la mémoire et se réveille dans les bras d'un bel inconnu.

    Une histoire banale navigant entre ésotérisme et roman à l'eau de rose.

    Le genre de livre à la " Nous Deux "que j'affectionne quand le soleil tape et ramollit le cerveau.

    Celui-ci réserve quelques surprises au détour des pages au style simple.

    Loin de l'excellence de Jeanne (Benameur) ou d'Anne (Bragance), j'ai failli l'abandonner

    à la vingtième page. Je n'ai pas regretté mon entêtement.

    Les séances d'hypnose sont intéressantes et mènent Kate dans les méandres d'un surprenant passé.

    Le sien ? peut-être. Je n'en raconte pas plus.

    J'ai aimé

    Les réflexions sur l'existence de vies antérieures doublées d'une histoire d'amour un peu téléphonée.

    De quoi se laisser tenter ! C'est vacances au soleil !

    L'extrait

    " Les âmes se réincarnent dans la même région géographique pour résoudre les problèmes

    rencontrés dans les vies antérieures. Si vous croyez au karma, alors vous savez que ce qui

    survient dans une vie affecte la suivante. "

    L'auteure

    Mélanie Rose

    Ancienne infirmière en pédiatrie. Elle écrit son premier roman à l'âge de 57 ans :

    " La mémoire d'une autre ",

    Elle vit à Londres en famille, mère de quatre enfants.

    Elle réitère sur le thème de la perte de mémoire avec un autre roman : " Coups de foudre ".


    L'Initiatique

    " Comment les fourmis m'ont sauvé la vie " de Lucia Nevaï

    L'histoire

    Crane porte un prénom sioux qui désigne la grue.

    Défigurée, chétive et bigleuse, elle naît malgré toutes les tentatives d'avortement de sa mère.

    Crasse et indigence accompagnent la vie familiale dans l'Iowa au début des années 50.

    Les terres sont bouleversées par la venue des bulldozers.

    Heureusement, Crane, enfant rebelle se révèle une enfant surdouée.

    La fin est une apothéose. Je vous laisse la découvrir.

    J'ai aimé

    Le dépaysement total à la lecture de cette histoire digne d'un roman de John Steinbeck*

    Ce monde inconnu, no man's land couvert de maïs bientôt éventré.

    Les émotions qui s'entrechoquent : l'abjection côtoie la tendresse

    Cette part de rêve transcendant le sordide en poésie.

    Un style nerveux porte toute la puissance de l'histoire et tient la lectrice en haleine.

    L'extrait

    " Une muraille de sons approchait... En guise d'anges, un engin jaune progressait lourdement sur

    le sol gris et tassé de la carrière, traînant dans son sillage la muraille de sons invisible. "

    L'auteure

    Lucia Nevaï

    Lucia est américaine, née en 1945 à Des Moines dans l'Iowa.

    Elle est l'auteure de romans et de nouvelles.

    Celui-ci est connu pour être son meilleur titre.


    Le douloureux

    " Le ciel des chevaux " de Dominique Mainard

    L'histoire

    Un jeune homme hante un parc de la ville.

    Léna vit tout près. D'après la description qu'on lui en fait, elle est persuadée que

    ce jeune homme est son frère disparu.

    Mariée, maman d'un petit garçon, elle est obsédée par cette présence et part à sa rencontre.

    Léna va tenter d'apprivoiser l'inconnu et lui faire retrouver la mémoire.

    Réussira-t-elle à lever ce lourd secret qui pèse sur leurs vies ?

    J'ai aimé

    Le style fluide de l'écrivaine.

    L'histoire qui porte d'une émotion l'autre sans laisser de répit.

    La fin qui survient telle une météore !

    L'extrait

    " Il manque des années à ma vie comme il manquerait des doigts à ma main, quelques centimètres

    à l'une de mes jambes, je boitille sans relâche d'un bout à l'autre du ruban, quelqu'un a coupé

    le fil, les deux extrémités flottent librement et il m'est impossible de les renouer. "

    L'auteure

    Dominique Mainard née à Paris en 1967.

    Elle a reçu de nombreux prix littéraires.

    Elle est l'auteure de " Leur histoire " adapté pour le cinéma sous le titre " Les mots bleus ".


    Mon outsider

    Je l'ai commandé tout de suite après la lecture de " Anibal " .

    C'est " Passe un ange noir " de Anne Bragance.

    L'histoire

    Un vieil homme désœuvré rencontre une ado de quinze ans.

    Andres rencontre Milush.

    Milush : un drôle de prénom amérindien signifiant " jolie petite fille ".

    De leurs rencontres vont jaillir des secrets enfouis.

    Une belle amitié voit le jour.

    J'ai aimé

    Les fils entrelacés des JE qui se racontent.

    Ceux des deux personnages principaux et ceux des autres :

    le conducteur de bus complètement à l'ouest, la voisine de palier toute en gourmandise désespérée

    et cet être noir mystérieux à la voix d'ange.

    Chacun se raconte à travers l'autre et nous entraîne dans un tourbillon de points de vue.

    L'extrait

    " Le destin est un danseur étoile qui fait ses entrechats sur la pointe des si, voilà ce qui

    m'apparaît après réflexion et que j'ai omis de dire à Milush." (Andres)

    L'auteure

    Anne Bragance est née à Casablanca en 1945.

    Elle a écrit Anibal en 1991, mentionné dans l'article " Quatre bouquins de femmes par acoupdelles ".

    Son dernier roman, " Remise de peines " est paru en 2015.

    * John Steinbeck écrivain américain (1902 - 1968 ) est l'auteur de " Des souris et des hommes " et

    " Les raisins de la colère ". Deux œuvres magistrales à lire ou à relire.

    Chacun de ces livres est à votre disposition dans ma bibliothèque.

    N'hésitez pas à le demander en précisant votre adresse.

    Merci pour le partage de cet article du blog acoupdelles, concocté pour vous avec Amour.

    Je vous invite à le commenter, le partager, l'aimer

    C'est le bouton rose à droite.

    Pour recevoir les articles du blog et la news qui réfléchit notre vie dans votre boîte mail

    Pensez à l'abonnement, c'est le bouton rose à gauche.

    Avec votre abonnement, un cadeau surprise vous attend.

    À bientôt

    Clem

    #livres #librairielaccentdusud #bouquiniste #iledelareunion #villedesaintpierre #oceanindien #blogacoupdelles #annebragance #dominiquemainard #lucianevai #melanierose

    © 2016 by acoupdelles. crée joyeusement avec Wix.com

    • Facebook - White Circle
    • Twitter - Cercle blanc
    • Pinterest - White Circle
    • Instagram - Cercle blanc