Comment s'initier au calme intérieur avec acoupdelles



" Là tout n'est ordre et beauté

Luxe, calme et volupté "

C'est une invitation au Voyage mise en mots par Charles Baudelaire.

Le calme, nous le réclamons, l'exigeons parfois à corps perdu.

Un état incompatible avec notre rythme de vie qui nous mène d'une action à l'autre.

L'effort est valorisé depuis notre plus tendre enfance. L'inactivité mise au ban.

C'est ainsi que l'on se doit de réussir, en faisant preuve de bonne volonté, à force de travail.

On avance, on est récompensé. L'inaction engendre la culpabilité.

Un rythme épuisant dans un bain de stress permanent.

Dans cet article découvrez :

- Comment le stress détruit votre équilibre en oubliant vos besoins les plus élémentaires.

- Les solutions pour faire de ce stress un allié.

- Les moyens de faire cesser le tournis du petit vélo mental.

États des lieux

Vous êtes nombreuses à faire rimer quotidien et agitation.

Comment faire pour changer ce comportement qui vous lamine ?

Existe-t-il des recettes pour accéder au calme intérieur que vous fait défaut ?

Pouvez-vous accéder à cet état permettant de vivre pleinement votre vie en pleine santé ?


Premier essai

" Qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de soi ! "

Essayez un court instant et vous le sentirez.

Stoppez tout.

Au milieu d'une activité, arrêtez tout.

Ne pensez à rien : ni à la tâche restée en suspens, ni aux courses à faire impérativement.

Ne penser à rien est un exercice difficile voire impossible à accomplir pour certaines d'entre vous.

Votre inactivité physique est relayée immédiatement par une activité mentale intense.

Pour faire cesser le petit vélo qui roule sans cesse il vous faut une bonne dose d'entraînement et

de savoir-faire. Posez-vous les bonnes questions.

Êtes-vous addicte au stress ?

- Êtes-vous toujours inquiète de savoir si le travail est bien accompli ?

- Vous souciez-vous chaque jour s'il ne manque rien pour le repas du soir ?

- Faites-vous des plans, des listes pour être sûre de remplir les tâches qui vous incombent ?

- Ressassez-vous pendant la nuit cette crainte d'oublier quelque chose ?

Vous êtes de nature anxieuse et ne pouvez lâcher prise pour trouver le repos salvateur.

Une tension vous tient éveillée et vous empêche de trouver le repos au creux de votre oreiller.

Vous êtes en état de STRESS.

Un mot employé à tour de pages.

Venu du vieux français, " destresse", la détresse un synonyme de souffrance.

Votre organisme réagit aux contraintes exercées sur lui par une crispation.

C'est votre réponse aux exigences sociales, professionnelles, morales.

Il vous faut aller toujours plus loin, toujours plus vite. Performance exigée.

Positif, le stress permet d'avancer avec enthousiasme.

Négatif, il est destructeur et vous met en état de souffrance.

Vos mains deviennent moites, votre voix tremble, votre esprit se brouille.

Vous vous emportez aisément.

Les hormones du stress fatiguent votre organisme en circulant dans chacune de vos cellules.

Elles attaquent même votre système immunitaire.

Votre respiration est raccourcie, votre digestion perturbée.

Le stress est vécu comme une contrainte, une poussée extérieure ressentie physiquement par tout votre corps.

Celui-ci recherche de l'espace pour retrouver sa forme initiale.

Un seul chemin vous permet d'y parvenir.


Ne rien faire s'apprend

Ne rien faire, tout un art oublié de l'Occident.

Il nous faut réapprendre pas à pas :

- À lâcher prise et accepter les choses telles qu'elles se présentent.

- À vous abstenir de juger en observant le monde qui vous entoure.

Autant d'étapes à franchir, autant d'obstacles comportementaux à surmonter.

Le jeu en vaut la chandelle.

Vous allez :

- Améliorer votre vie en société

- Vous rendre disponible dans vos relations aux autres en affinant votre qualité d'écoute.

- Contribuer à construire une société meilleure.

Vivre en harmonie avec deux petites voix qui s'opposent

Vous avez deux petites voix intérieures qui demandent à être entendues.

L'une parle de raison, l'autre porte le MOI.

La voix de la raison

C'est une force qui vous pousse à vous adapter, à vous plier aux règles de la vie en société.

Entendue dès la plus petite enfance, la voix de la raison vous invite à faire plaisir aux autres en répondant

à leurs attentes .

Elle est portée par vos parents, votre famille, votre patron.

Ni bonne, ni mauvaise, elle vous permet de vivre en société mais elle relègue votre propre voix

aux oubliettes.

La voix du MOI

C'est la voix qui vient de l'Intérieur. Elle est propre à chacune de vous.

Aucune règle, aucune loi ne saurait la modifier.

Cette petite voix ne revendique rien. Elle est.

Vous pouvez l'entendre quand le calme intérieur est installé.

Vous êtes alors connectée à votre MOI profond.


En route pour trouver le calme intérieur

Jacques a dit : " Redonne la place au corps ! "

Enfant, nous sommes éduqués pour apprendre avec notre corps.

Cours de motricité, apprentissage de comptines, puis séances de sport permettent de nous découvrir.

Nos ressentis nous guident et nous construisent.

Adulte, nous prenons la route inverse et nous désapprenons notre première manière d'être au monde

physique et instinctive.

Nous devenons des personnes sérieuses, responsables qui oublient le vaste terrain de jeux de la vie.

Avant toute chose, oubliez l'apparence

Le plus souvent, vous vous efforcez à faire coïncider votre enveloppe corporelle à des schémas convenus.

Des conventions sociales qui subissent l'influence de modes imposées.

Le plus souvent, vous vous trouvez pas assez belle, pas assez mince... Pas assez !

Dites STOP

- Reprenez contact avec vous-même.

Regardez-vous dans un miroir avec amour, avec tendresse. Oubliez tout jugement, toute critique.

Soyez emplie de gratitude pour cette enveloppe charnelle qui est la vôtre tout au long de votre vie

terrestre.

- Prenez conscience de votre corps.

Redécouvrez les sensations de l'enfance en retrouvant le goût du jeu.

Profitez du contact avec de jeunes enfants et participez à leurs jeux sans complexe ni retenue.

- Partez à la recherche d'un corps sain et oubliez les canons de la beauté en vigueur.

Acceptez votre corps dans sa totalité pour avancer sur le chemin du calme intérieur.

Un corps sain met à l'abri de la maladie, vous porte dans un état propice à l'équilibre physique et mental.


Le sport un outil indispensable

Le sport permet de s'accomplir, d'avoir une manière simple d'être au monde.

Concrètement, le sport permet la sécrétion d'endorphines : les hormones du bonheur.

* Faites l'expérience de sautiller sur une musique entraînante.

Vous allez peu à peu vous détendre.

Vous serez sans doute essoufflée mais un vent de bonne humeur va vous aider à rebondir.

Ressentez le léger entrer dans votre vie.

- Choisissez le sport qui vous correspond le mieux.

N'hésitez pas à en changer si celui que vous pratiquez ne vous convient pas.

Ne vous découragez pas : si l'haltérophilie de vous emballe pas, essayez la pratique du Pilates*.

- N'hésitez pas à faire appel aux conseils d'un coach sportif.

Préférez celui ou celle avec lequel vous aurez le plus d'atomes crochus.

Avec son aide bienveillante, vous découvrirez les ressources qui sont en vous.

Elle ou il établira avec votre accord le programme vous permettant de progresser.

Un programme antistress en 4 points

1- La Respiration

Apprenez à respirer.

Testez les 3 respirations yoga (Retrouvez-les à la fin de votre article)

Choisissez celle qui vous convient en fonction de votre état physique et émotionnel.

2- La Réflexion

Apprenez à contrôler vos émotions.

Vous trouvez de nombreux conseils dans les articles du blog acoupdelles.

Naviguez dans la rubrique " Mon bien-être au quotidien ".

Évitez l'autocritique systématique.

Vous ne faites jamais assez bien à votre goût ?

Apprenez à vous féliciter à chaque étape franchie.

Faites valoir l'estime de soi, laissez- la s'épanouir en vous.

Vous êtes le capitaine de votre vie, vous seule décidez de ce qui est juste et bon pour vous.

Prenez le temps de réfléchir

Gérez un jour après l'autre. Vous avancez pas à pas.

Acceptez de progresser à votre propre rythme.

Soyez patiente avec vous-même, vous le serez d'autant plus avec les autres.

3- L' Action

Planifiez vos journées en établissant des listes d'actions réalistes.

Une liste trop chargée décourage. Le challenge est impossible à tenir.

Vous vous perdez dans une course contre le temps.

Ne menez qu'une action à la fois.

Ne vivez plus le syndrome de la déesse Kali. Déesse à quatre bras.

Vous faites la cuisine ? Laissez les devoirs des enfants.

Vous conduisez ? Oubliez le téléphone, même en kit mains libres.

Votre cerveau féminin vous permet d'exécuter plusieurs tâches simultanément ?

Oubliez ce compliment empoisonné et évitez le ras le bol pouvant vous conduire au burn out.

Une chose à la fois !

Vous ne vivrez plus dans l'insatisfaction permanente de la tâche inachevée.

Vous gagnerez du temps et votre mental se trouvera apaisé.

4- La Méditation

Méditez un peu chaque jour.

C'est le meilleur chemin pour apprendre le calme intérieur.

Vous pouvez apprendre ainsi à relativiser ce qui vous arrive, à le replacer dans son contexte.

Notez quelques mantras qui accompagneront votre journée.

Ils peuvent prendre la forme de mots ou de phrases simples.

J'aime à me répéter quand je ressens de l'insatisfaction : " Je fais de mon mieux ".

Une phrase type qui me rassure dans l'Instant.

Pour débuter, retrouvez l'article du blog acoupdelles :

" J'apprends à méditer en toute simplicité par acoupdelles "

" Corps-esprit, esprit-corps, tout est lié " dit Olivier Lockert*.


En pratique

- Organisez-vous et dégagez du temps

Limitez votre temps passé sur les appareils électroniques.

Faites des listes pour vous libérer l'esprit : les choses à faire, les RDV, les projets.

N'oubliez pas ces derniers. Les projets communiquent une dynamique de création et colorent votre vie

d'enthousiasme et de passion.

- Apprenez à être à l'heure et à tenir vos engagements.

Pour cela ne vous engagez pas dans un projet qui ne vous enthousiasme pas vraiment.

Soyez sélective, votre temps est précieux.

En apprenant à vous connaître, vous apprenez à dire NON.

- Votre maison, votre cocon

Faites de votre maison un lieu de ressourcement. Créez des lieux lumineux et gais.

Votre moral en sera tout ragaillardi.

Votre chambre est un lieu pour dormir, pensez à en faire un havre de paix et de détente.

Vous y trouverez un sommeil de qualité.

Laissez votre travail là où il doit être : au bureau ou dans la pièce qui lui est dédiée.

Si vous travaillez à domicile, accordez-vous de vraies pauses en changeant de lieu.

* Prenez le temps d'un café ou d'un thé.

* Écoutez un peu de musique choisie selon l'humeur du moment.

* Faites quelques étirements si vous êtes en position assise depuis longtemps.

Conseils pour une vie sereine

- Choisissez vos batailles

Ne partez pas dans tous les sens.

De nombreuses causes méritent votre intérêt, votre compassion.

Vous ne pouvez les soutenir toutes. Faites un choix aussi difficile soit-il.

Vous avez vos limites. Posez-les et évitez de les dépasser.

Dispersée, fatiguée, vous ne serez d'aucune utilité pour personne.

- Pratiquez un sport de détente et de concentration comme le yoga ou le qi gong.

Trouvez un loisir que vous aimez vraiment.

Tournez-vous vers des activités collectives et rejoignez un groupe d'amis.

- Prenez du temps pour vous chaque jour

Sans vous culpabiliser, apprenez à vous dorloter.

Ne pensez rien qu'à vous un instant chaque jour.

Programmez un soin bien-être, une séance ciné pour voir un film que VOUS choisissez.

Faites-vous plaisir, vous le valez bien !

- Restez attentive à votre environnement

Observez les détails du monde qui vous entoure. Évitez le zapping.

Prenez le temps d'élargir votre regard.

Adoptez un regard actif à l'ensemble de votre champ de vision.

Tant de merveilles vous entourent !

- Apprenez le regard intérieur

Profitez de chaque occasion pour vous positionner, les yeux mi-clos.

Quelques secondes suffisent pour une respiration en fermant doucement les yeux.

Si vous disposez d'une minute, fermez les yeux.

Orientez votre regard, paupières fermées vers le milieu du front en respirant lentement.

Concentrez-vous pour mieux vous ressourcer.

- Évitez le trop plein

Allégez vos journées. Soyez réaliste lorsque vous établissez votre liste de tâches.

Votre journée a 24 heures, pas une de plus.

Ne vous chargez pas au-delà du possible. Ne vous oubliez pas.

Ajoutez ce plus qui permet de vous cajoler.


Allez vers l'autre

L'écoute active permet de réels échanges.

Sans présupposé, le cœur et l'âme ouverte prête à la compréhension, pratiquez une écoute vraie.

Évitez d'y apposer le filtre de vos propres problèmes.

Pour y parvenir, il est nécessaire de prendre un moment de remise au calme intérieur.

Comme un boomerang.

Cette disposition au calme intérieur vous revient décuplée.

En vous tournant totalement vers l'autre, le remue-ménage de vos propres problèmes s'apaise.

Vous apprenez l'humilité dans le respect de la différence.

Un véritable intérêt vous porte vers l'autre avec spontanéité et vous permet de parler de vous

avec sincérité.

Vous établissez un échange véritable.

Évitez l'isolement

- Multipliez les occasions de rencontres.

- Sortez dans des endroits parfois inconnus, surprenez-vous.

- Devenez bénévole dans une association.

- Cultivez les relations avec vos voisins de proximité.

- Parlez à vos amis, multipliez les occasions de vous retrouver.

Apprenez l'optimisme et la confiance

Pour acquérir le calme intérieur souhaité l'optimisme est de rigueur.

- Considérez le verre à moitié plein. C'est un effort de chaque instant pour certaines.

Une habitude à prendre en changeant son point de vue.

- Tirez profit des affirmations positives qui vous maintiennent dans cette belle énergie.

- Reléguez les pessimistes au placard de l'ennui.

Fuyez leurs discours défaitistes de vie.

- Apprenez à reconnaître les éléments positifs de votre vie.

- Prenez le monde à bras le corps, tel qu'il est et tirez-en le meilleur parti pour vivre heureuse.


Retrouvez

* Les 3 respirations yoga

Inspirez par le nez et expirez par la bouche, comme dans une paille.

Chaque respiration se réalise trois fois.

1- Respiration du bas du ventre pour vous calmer, vous centrer.

Posez les mains sur le ventre.

Inspirez en gonflant le ventre comme un ballon.

Expirez en le dégonflant.

2- Respiration abdominale pour libérer vos émotions.

Posez les mains sur les côtes.

Inspirez, libérez les émotions en ouvrant les mains.

Expirez en refermant les mains.

Pensez à visualiser l'émotion que vous libérez.

* Par exemple : Sous la forme d'une fumée grise que vous expulsez en expirant.

3- Respiration thoracique pour libérer votre mental et calmer le petit vélo qui roule sans cesse.

Elle oxygène la partie supérieure du corps.

Posez les mains au-dessus de la poitrine.

Inspirez, soulevez la partie supérieure des poumons

Expirez, dégonflez le thorax.

Entre chaque respiration, respirez à votre rythme.

* La méthode Pilates : activité physique pratiquée sur un tapis avec ou sans accessoire.

* Olivier Lockert : Hypnothérapeute, écrivain et enseignant à l'IFHE

l'Institut Français Hypnose Humaniste et Ericksonienne

Merci pour le partage de cet article du blog acoupdelles, concocté pour vous avec Amour.

Commentez, partagez, aimez : c'est le bouton rose à droite

Pour recevoir les articles inspirants du blog et la news qui réfléchit votre vie directement dans votre boîte mail

Pensez à vous abonner : c'est le bouton rose à gauche

Et découvrez votre cadeau surprise.

À bientôt

Clem

#olivierlockert #respiration #pratiquerleyoga #fairedusport #debuterlameditation #blogacoupdelles #blogbienetre #sport #IFHE

© 2016 by acoupdelles. crée joyeusement avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc