Comment adopter une alimentation végétarienne avec acoupdelles


" Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger. "

Harpagon* l'avare de Molière souhaitait faire des économies.

Cette citation est d'actualité.

Il nous faut réapprendre à manger pour vivre et cesser de nous détruire à force de malbouffe.

Chaque bouchée peut nourrir notre corps ou contribuer à le dégrader.

Ne lui imposons plus n'importe quoi à n'importe quel moment.

Tout en conservant la notion de plaisir, nous pouvons rester respectueuse de ce merveilleux véhicule :

notre corps.


Changer nos habitudes alimentaires est souvent difficile.

Elles nous rattachent à notre petite enfance et relèvent du domaine émotionnel.

Nous y tenons ! Et pourtant...

Le maintien de notre bien-être, la santé de notre planète réclament ce changement en urgence.

Aujourd'hui, se nourrir impacte notre organisme ET celui des animaux, végétaux et même des minéraux.

Cet article vous invite à suivre des pistes qui mènent à une alimentation adaptée à notre quotidien.

Une approche moderne et souple qui permet d'évoluer en douceur pour le bien-être de tous.


Végétarienne

Il y a une quarantaine d'années, les personnes végétariennes étaient peu nombreuses,

considérées comme des extraterrestres, des empêcheuses de consommer en rond.

On les classait dans la catégorie naturiste et autres hurluberlus, quasiment une secte.

Pour toutes personnes s'intéressant à la naturopathie, difficile d'ignorer ses fondateurs :

André Passebecq*, Désiré Merien*, Raymond Dextreit*, Paul Carton*.

J'ai eu le privilège de côtoyer certains d'entre eux.

Je trouvais leur approche quelque peu rigide, elle était visionnaire.



Trouver vos raisons de changer

Se diriger vers une alimentation végétarienne peut s'initier en douceur.

Si vous avez un goût immodéré pour la viande, il vous sera difficile de vous en passer du jour au lendemain.

Un fort sentiment de frustration risque d'apparaître avec les débordements qui l'accompagnent.

Posez-vous les bonnes questions et faites le point :

- Sur votre état de santé.

Vous sentez-vous pleine d'énergie, le moral au beau fixe ?

- Sur vos motivations. Vous êtes la première concernée.

Exprimez clairement les raisons qui vous poussent sur la voie du changement.

- Sur votre entourage. Serez-vous soutenue, voire accompagnée dans votre démarche ?

N'hésitez pas à demander des conseils auprès d'amies l'ayant entreprise ou/et auprès de professionnelles*.

- Sur les conditions de mise en œuvre de ce changement important.

Disposez-vous des commerces adaptés proches de votre domicile ?


Passer par l'étape " flexitarienne "

Comme monsieur Jourdain, vous êtes nombreuses à l'être déjà !

Une alternative qui propose de manger mieux, de tout, en quantité raisonnée, en privilégiant la qualité.

Un programme simple, facile à observer et qui ne bouscule personne... ou presque !

Notez votre consommation hebdomadaire, vous serez peut-être surprise :

- Viande, 3 fois (on compte le jambon et la charcuterie)

- Poisson, 2 fois (on compte les sardines et autres conserves de poissons)

- Des œufs, 2 fois (il y en a également dans les préparations sucrées ou salées)

- Féculent 5 fois

- Des fruits et des légumes, tous les jours.

Vous observerez qu'il est facile de dépasser ces quantités.

Une invitation, un resto et hop ! Vous n'êtes plus flexitarienne.

Restez vigilante. Exigez d'être informée sur la provenance des aliments consommés.

Pour le poisson par exemple, choisissez des filières durables.

Les bons poissonniers affichent la provenance " pêche durable MSC* "


Tout en douceur

Progressivement, vous allez diminuer le nombre de repas carnés au profit de protéines végétales.

Vous augmenterez en douceur la quantité de légumes pour ne pas subir d'inconfort digestif et vous laisserez le temps à votre flore intestinale de s'adapter à cette nouvelle alimentation.


Conseils pour aborder un régime végétarien

Le régime végétarien n'est pas dangereux à condition de respecter certaines règles.

Un bon apport en protéines est indispensable

Lorsqu'on avance en âge, il est important d'éviter la fonte musculaire.

Ne négligez aucune de leurs sources : les œufs, les céréales comme le riz, les pâtes, le quinoa, le blé et le boulghour.

Pour optimiser votre consommation de protéines végétales, respectez les bonnes associations.

Vous pouvez ainsi absorber les 9 acides aminés (constituants des protéines) que votre corps ne fabrique pas. Vous obtenez des protéines végétales d'une qualité équivalente à celles des protéines animales.

À consommer ensemble ou l'un le midi et l'autre le soir

- Le riz s'associe avec le maïs, les lentilles, les haricots secs ou demi-secs

- Le blé comme la semoule ou le taboulé avec les pois chiches

Exemples de quantité pour une adulte en poids cru:

50 g d'orge et 50 g de haricots blancs

50 g de semoule de blé et 50 g de pois chiches

Le soja également est une protéine de très bonne qualité, à choisir bio, français, sans OGM.

Les plus

La malbouffe coûte cher en argent et en énergie.

En adoptant une alimentation végétarienne même intermittente, vous faites des économies que vous

pouvez consacrer à l'achat d'aliments de meilleure qualité.

Votre budget reste identique et votre corps vous dit : Merci !

Vous évitez entre autres la consommation d'aliments riches en graisses saturées, et c'est excellent pour le cœur et les artères.

Vous boostez votre métabolisme et perdez de la graisse musculaire. C'est bon pour la ligne !



Découvrez de nouvelles saveurs

Devenez une exploratrice du goût, faites des expériences avec de nouvelles saveurs.

Elles vous surprendront et vous permettront de combler les éventuelles carences que peut générer

une alimentation végétarienne.

- Les algues

La pollution les touche tout particulièrement. Les choisir bio impérativement.

Elles sont cueillies dans un environnement de qualité et testées pour vérifier leur éventuelle teneur en métaux lourds, dangereux pour votre santé.

Elles sont riches en iode, supporte le fonctionnement de la thyroïde, contiennent des vitamines notamment la B 12 qu'on ne trouve pas dans un régime végétarien.

Les algues ne sont pas un légume mais un condiment qui accompagne vos plats.

Elles vont leur apporter des saveurs iodées, fruitées, fumées.

Elles peuvent avoir une structure fondante, croquante.

Testez les différentes préparations qui les intègrent comme les tapenades, les guacamoles, les tartares.

Comme pour toute nouveauté, commencez par de petites quantités.

- Les graines germées

Ce sont des bombes nutritionnelles.

La germination multiplie par 100 voire par 1000 leurs apports nutritionnels.

La quantité de sucre diminue au profit des protéines.

L'apport en vitamines, sels minéraux, oligo éléments augmente.

C'est une manière naturelle, simple et économique de consommer des super aliments.

Sur youtube, vous trouverez aisément des tutos pour apprendre à faire germer vos graines.

Pour un coût modique vous pourrez bénéficier de leurs bienfaits.

OumNaturel vous propose un excellent tuto, en lien avec l'image ci-dessous :



Question d'équilibre

Notre mode de vie détermine le PH de notre corps.

Une alimentation trop carnée par exemple accroît son déséquilibre.

Le terrain devient plus acide. L'organisme est fragilisé.

Les désagréments se multiplient au fil du temps.

Si aucun changement n'est mis en place, ils peuvent devenir dramatiques pour notre santé.

Situé entre 0 et 14, le PH idéal de notre corps est 7, c'est le PH neutre.

Choisir une alimentation végétarienne va vous permettre de maintenir un bon équilibre acide-base.

Des notions simples

La viande, le poisson, les œufs, le fromage sont acidifiants, entre 7 et 14.

Les légumes et les fruits sont alcalinisants, entre 1 et 7.

Sans supprimer totalement les premiers, il est bon de les diminuer au profit des seconds.

Dans votre assiette, les légumes prendront la moitié de l'espace, les céréales un quart et la viande

ou le poisson le dernier quart.

Ces derniers pouvant être remplacés avantageusement par des légumes secs.


6 Conseils pour respecter un bon équilibre acide-alcalin

1- Habituez-vous au jus de légumes.

Vous augmentez votre ration de légumes, tout en simplifiant la digestion.

Ils facilitent la reminéralisation. Vous bénéficiez d'une source appréciable de vitamines et de minéraux hautement assimilables.

Par exemple, un verre de jus de carottes en contient 10.

Consommez-les dès votre réveil ou au cours de la journée.

Vous pouvez également les utiliser en mono diète pour accélérer la régénération cellulaire.

2- Privilégiez les protéines des oléagineux, des graines germées, des poissons.

Ne les supprimez surtout pas, ils maintiennent votre tonicité musculaire.

3- Consommez du lait végétal.

L'amande a des propriétés alcalifiantes intéressantes et les veaux seront bien gardés !

4- Choisissez la patate douce. C'est l'un des seuls farineux à n'être pas acidifiant.

Elle est une bonne alternative aux céréales qui le sont.

5- Stoppez le sucre rapide, poison quotidien.

" Une pincée meurtrière au goût de sucre "

À éviter surtout le matin au petit déjeuner.

6- Mangez des bananes, si possible entre les repas.

C'est le seul fruit alcalinisant pour tous.

Astuce si vous avez du mal à digérer la banane

Écrasez le fruit et laissez-le s'oxyder pendant une dizaine de minutes.

Sa digestion sera facilitée.

En règle générale, ne consommez que des fruits mûrs.

Dans le cas contraire, le fruit perd ses propriétés alcalinisantes.



5 points pour devenir éco responsable

Faites du bien à votre corps et à la planète

- Réduisez vos déchets en achetant vos produits en vrac et stockez-les dans des bocaux en verre.

Suivez l'exemple de " Clémentine, citoyenne du monde "*

- Affichez les fruits et légumes de saison dans votre cuisine

- Rejoignez une AMAP*, faites vos courses dans une coopérative bio ou au marché

- Consommez des graines germées

- Consommez équitable, suivez les logos

Mangez local, une démarche gagnant-gagnant

La grande distribution qui faisait la loi ces dernières années recule devant les nouvelles exigences des consommateurs : NOUS.

De nouvelles exigences, nous voulons

- Savoir ce que nous mangeons

- Soutenir notre économie locale et respecter le travail fourni pour que chaque région puisse développer son agriculture biologique.

- Maintenir le lien social et maintenir la cohérence et l'intérêt entre tous les habitants d'un territoire.

- Supprimer les intermédiaires pour consommer à un coût moins élevé et choisir une consommation éthique

- Favoriser le commerce équitable. Suivez les labels présents sur le marché français.

Un exemple: fair for life, c'est une équipe internationale d'experts au sein du groupe Ecocert*.

Pour bénéficier de produits frais, à maturité avec plus de goût, d'une consommation de saison,

renseignez-vous.

Vous pouvez trouver près de chez vous :

AMAP, ruches, magasins de producteurs, supermarchés coopératifs, marchés.

C'est ainsi que vous pouvez maintenir le plaisir du repas et soutenir les professionnels qui y contribuent.



Vos bonus

Premier bonus

Une question d'humanité ou le bon sens animal

Doit-on tuer des veaux pour produire du lait ?

Vous êtes nombreuses à vous diriger vers une alimentation végétarienne pour épargner la vie des animaux.

Mais qu'en est-il du lait et de ses produits dérivés ?

Le lait de la vache ne nourrit plus le veau. Tout le monde le sait.

Pourtant pour donner du lait, la vache doit donner naissance à un veau... Cherchez l'erreur !

À peine né, le veau est séparé de sa mère.

On le nourrit avec du lait en poudre reconstitué et des aliments composés.

Le veau est un mâle ? Il sera engraissé puis conduit à 2 ans à l'abattoir.

La femelle devient une fois sur deux une vache laitière ou subit le sort du mâle.

Elle survivra le temps de produire deux ou trois veaux.

Fatiguée, elle sera envoyée à l'abattoir pour devenir viande de bœuf.

Je ne mentionne pas les conditions d'abattage !

Côté fromage, il y a un risque d'en consommer davantage lorsque vous élisez une alimentation végétarienne.

Restez parcimonieuse dans votre consommation.


Deuxième bonus

Votre mémento en 16 points pour manger mieux

Cochez les points déjà pratiqués et réfléchissez au moyen de développer les autres

Je pense à :

- Chouchouter ma flore intestinale

- Sucrer avec parcimonie et oublier les sucres rajoutés

- Ajuster les quantités : double de ration de légumes par rapport à la ration de viande ou de poisson

- Ne pas abuser des superaliments comme les baies séchées ou les graines

- Privilégier les cuissons légères

- Prendre le temps de bien mastiquer

- Oublier les substituts de repas

- Respecter les saisons pour choisir les aliments consommés

- Voter " bleu-blanc-cœur ", une filière qui garantit des animaux bien nourris.

Comme les poules élevées aux graines de lin par exemple.

- Opter pour du chocolat noir

- Choisir du bio, du frais, du cru

- Oser la monodiète

- Penser aux féculents

- Passer au lait végétal

- Oublier les grignotages émotionnels

- Varier l'alimentation : ne négliger aucun fruits frais ou secs par exemple.



Troisième bonus, votre recette

Le baba ganoush

Une purée méditerranéenne au nom doux comme sa structure.

Elle est élaborée à partir d'aubergines parfumées au tahin, jus de citron, ail et herbes fraîches.

Tous ces ingrédients sont anti inflammatoires et anti oxydants.

L'aubergine est un légume fabuleux contenant une quantité importante de vitamines, de sels minéraux et de flavonoïdes*.

Elles ont la propriété de diminuer le taux de cholestérol, d'améliorer la santé digestive et de stabiliser la glycémie.

Pour faire trempette, je vous recommande :

- les bâtonnets de concombre, de carottes, de courgette

- des lanières de poivron rouge et vert

La recette

Ingrédients

Prendre une grosse aubergine coupée en deux dans le sens de la longueur.

1/2 poivron rouge, sans ses graines ni sa pulpe

3 C à soupe de tahin (crème de sésame)

2 gousses d'ail finement hâchées

1/2 tasse de persil frais hâché

2 à 4 oignons verts en branche

Le jus d'un citron

1 à 2 C à soupe d'huile d'olive selon le goût

Mise en œuvre

Allumez votre four et portez sa température à 175°.

Placez les demi aubergines en ayant piqué la peau au préalable.

Laissez 30 mn jusqu'à ce qu'elles aient ramolli et fondu.

Laissez refroidir.

Écrasez la pulpe dans un bol, jetez la peau.

Ajoutez les ingrédients, mixez sous forme de purée ou écrasez grossièrement à la main en ajoutant l'huile d'olive.

Vous pouvez y ajouter du poivron rouge après avoir ôté la peau. Pour le faire aisément, le passer au four

position gril 3 à 4 mn, la peau devient noire et se pèle toute seule.

Mélangez à l'aubergine.


Pour aller plus loin

- Les circuits courts alimentaires, entre marché et innovation sociale

de Yuna Chiffoleau aux éditions Erès

Premier ouvrage de synthèse sur ces circuits

- Et si on mangeait local ? de Patrick Philipon, Yuna Chiffoleau, Frédéric Wallet côté consommateur.


Un super site à consulter, vous y trouverez tout ce que vous souhaitez savoir sur le bio :

https://www.agencebio.org


Votre lexique

- Harpagon, personnage principal de " L'avare " pièce écrite par Molière

- André Passebecq, naturopathe de la première heure, créateur de l'association de formation Vie et Action (1920 - 2010)

- Désiré Merien, biologiste, spécialiste du jeûne. Né en 1935. Exerce toujours dans le Morbihan

- Raymond Dextreit, fondateur des éditions Vivre en harmonie (1908 - 2001)

- Paul Carton, médecin français du début du XXème siècle.

Un des pionniers de la médecine naturelle (1875 - 1947)

- MSC, ne pas confondre avec les croisières ! Un label promu par le WWF concernant le poisson

- A M A P : Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne

- Ecocert : organisme de contrôle et de certification français créé en 1991

- Flavonoïdes : anti oxydants


N'hésitez pas à faire appel à une professionnelle qui vous accompagnera dans votre démarche.

Vous bénéficierez de conseils personnalisés pour modifier vos habitudes alimentaires tout en préservant votre équilibre.

Faites fonctionner le bouche à oreille.

Vous pouvez également le faire par le biais de ce blog.

Je suis à votre écoute de l'autre côté de l'écran.


Merci pour le partage de cet article du blog acoupdelles concocté pour vous avec Amour.

Vous pouvez le partager, le commenter, l'aimer en utilisant les boutons sociaux.

Pour recevoir votre article et la news qui réfléchit votre vie directement dans votre boîte mail

Pensez à vous abonner : bouton rose, Je m'abonne.

À bientôt

Clem

#alimentationvegetarienne #blogacoupdelles #andrepassebecq #desiremerien #raymondextreit #paulcarton #flexitarien #pechedurable #changersonalimentation














© 2016 by acoupdelles. crée joyeusement avec Wix.com

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc